Photo : Rémi Lamandé

Lisa Li-Lund

lisa li-lund a eu plusieurs vies. La musicienne franco-suédoise a d’abord fait ses gammes (guitare, piano, voix) dans la galaxie antifolk aux côtés de ses frères, les Herman Dune. Prolifique, elle a sorti 10 albums et de nombreux EP’s tout en tournant un peu partout, du Brésil aux Etats-Unis. Sa curiosité l’a amené à travailler avec des artistes d’univers très différents comme Jeffrey Lewis, Kimya Dawson, The Cairo Gang, The Mountain Goats, Dj Gero, The Wave Pictures ou encore Quixote. 

Cette fan des Stones, de Springsteen, de Suicide et Dolly Parton ne s’est jamais bordé à une contrée. Ses incursions comprennent la pop lo fi californienne avec son duo Bay Bear et le déglingué multi-culturel avec les French Cowboy. Autre planète fréquentée ? Celle de The Big Crunch Theory, une échappée électro intergalactique imaginée avec Gilbr’ du label Versatile. Ou comment créer un pont entre Sun Ra et ses racines folk.

Ces différents voyages ont tous contribué à leur façon à nourrir le nouveau projet solo de Lisa. Ce n’est pas un hasard si la songwritteuse signe son album sous son vrai nom. Elle y a mis « toutes les couleurs de son cœur. Les fantômes, l’obscurité, le sang, les os, les mirages, la nuit et la lune,dit-elle, ne sont pas pour moi des lieux obscurs. C’est là où je me sens en sécurité, et surtout moi-même. »

Catalogue