Photo : Sarah Bastin

Collectif Sin ~

« N’est-ce pas une onde? »

Né d’une rencontre fraternelle au cœur des décombres post-apocalyptiques d’une messe noire, le collectif sin~ se forme à Paris en 2010. Il compte actuellement 12 membres installés entre Bruxelles et Paris. Les outils premiers de cette structure mentale sont le larsen et le court-circuit. À l’affût des connivences interdisciplinaires, le collectif sin~ existe d’abord au travers de concerts de musique électronique expérimentale et d’installations. Les performances sonores du collectif sont associées à leur pendant visuel les Machines à Rêve qui opèrent comme traductrices de signal.

Décorticage électronique et onirique, mise en lumière de failles par l’altération partielle de la perception, exploration de mondes parallèles et voyages dans le temps sont les principales aventures de cette famille de projets. Outre les performances visuelles et sonores, cette quête s’ancre dans le développement de dispositifs analogiques, des ateliers de circuit-bending, un documentaire sur la fin du monde, un disque de field-recording ainsi qu’une réflexion autour du sound-system, suivant une éthique pédagogique de partage de savoir et d’expérience. Fidèle à son emblème, un fragment d’onde sinusoïdale, le collectif sin~ agit par vagues afin d’immerger le spectateur dans la conscience étendue d’un langage sans mot, connectant les perceptions organiques et spirituelles dans un océan de signaux.

Catalogue

Videos